Soigner la grippe

Sommaire

 

La grippe est une maladie virale saisonnière due au virus influenza qui revient tous les ans en hiver. Elle est le plus souvent bénigne mais peut entraîner des complications et le décès des personnes les plus fragiles : en moyenne, en France, on déplore 8 000 décès par an. L’épidémie de grippe se déroule généralement de novembre à mars.

Devant toute pathologie, prenez contact avec votre médecin traitant et suivez ces recommandations pour soigner la grippe.

1. Reconnaître les symptômes de la grippe

Les symptômes de la grippe débutent brutalement et sont de forte intensité, contrairement aux syndromes grippaux qui sont plus légers.

Le début de la grippe est brutal et vous cloue au lit en 3 ou 4 heures avec :

  • des maux de tête ;
  • une fièvre élevée, entre 38,5 °C et 40 °C, des frissons ;
  • une forte fatigue ;
  • des crampes et des douleurs musculaires voire abdominales ;
  • et plus ou moins le nez bouché, un mal de gorge, des brûlures des bronches, une toux.
Lire l'article

2. Traitez la grippe

L’évolution de la grippe est le plus souvent favorable en quelques jours en consultant votre médecin et en suivant les conseils suivants.

Reposez-vous et apaisez les symptômes

  • Il faut du repos, donc restez au lit.
  • Buvez régulièrement de l’eau pour lutter contre la déshydratation due à la fièvre.
  • Prenez les médicaments prescrits par votre médecin pour lutter contre la fièvre et les crampes musculaires : aspirine ou paracétamol, sirop antitussif.

Les antiviraux ne sont que très rarement utilisés.

La grippe étant due à un virus, il n’est pas nécessaire de prendre des antibiotiques sauf en cas de complications (pneumonie, bronchite).

Lire l'article

Cet état dure entre 3 à 5 jours et laisse souvent la place à une fatigue qui persiste entre quelques jours et 2 semaines et guérit sans séquelles.

Pour les personnes âgées, enfants et personnes atteintes d’une pathologie chronique, consultez votre médecin dès le début des symptômes ; les complications étant fréquentes et pouvant être très graves.

Prenez également des mesures d’hygiène

La grippe se transmet par les gouttes de salive qui contiennent le virus lorsque vous toussez ou éternuez, alors pensez à :

  • Tousser, éternuer dans un mouchoir en papier qu’il faut jeter immédiatement.
  • Vous laver bien les mains régulièrement.
  • Porter si possible un masque, notamment pour protéger votre entourage et éviter de contaminer les personnes les plus fragiles : bébé, personne âgée, personne atteinte d’une maladie chronique.
Lire l'article

3. Prévenez la grippe grâce à la vaccination

La vaccination contre la grippe permet de se protéger contre le risque d'attraper la grippe et de diminuer l'intensité de l'épidémie dans la population (la protection est de 75 à 90 % si le vaccin est adapté aux virus circulants).

Chaque année, en septembre, la caisse d'Assurance Maladie adresse une invitation pour se faire vacciner gratuitement aux populations les plus fragiles : personnes âgées, personnes atteintes d'une affection de longue durée, femmes enceintes, personnes obèses, entourage familial des nourrissons à risque de grippe grave, entourage des personnes immunodéprimées.

À noter : la HAS recommande « que la vaccination contre la grippe saisonnière soit intégrée au calendrier vaccinal pour être proposée chaque année aux enfants sans comorbidité âgés de 2 à 17 ans révolus [avec] une recommandation préférentielle pour le vaccin par voie intranasale Fluenz Tetra » (source : Haute Autorité de Santé, 9 février 2023).

L’Académie de médecine recommande également, pour 2022-2023, de rendre obligatoire la vaccination antigrippale pour tous les soignants et les personnels sociaux en contact avec les personnes vulnérables.

Bon à savoir : si vous êtes éligible mais que vous n'avez pas pu être identifié et invité par l'Assurance Maladie, votre médecin, votre sage-femme ou votre pharmacien pourront vous délivrer un bon de prise en charge vous permettant d'obtenir gratuitement le vaccin. À noter que désormais, le pharmacien peut lui-même procéder à la vaccination chez les personnes pour lesquelles elle est recommandée (loi n° 2018-1203 du 22 décembre 2018 de financement de la Sécurité sociale pour 2019).

Vaccinez-vous contre la grippe

Le virus de la grippe est différent chaque année, c'est pourquoi il est nécessaire de renouveler le vaccin tous les ans. Celui-ci étant produit environ 6 mois avant l’apparition du virus, il est impossible de déterminer quelle sera son efficacité (car on ignore s’il ciblera correctement les virus).

La vaccination nécessite une quinzaine de jours avant d'être efficace, le temps que votre organisme fabrique les anticorps (sachant quechez les gens très âgés, le vaccin est relativement inefficace car leur système immunitaire ne fonctionne plus suffisamment bien pour répondre à la vaccination). Pour plus de précautions, faites-vous vacciner dès octobre, avant le début de l'épidémie.

Toutefois, si l’on en croit une étude américaine, la vaccination antigrippale verrait son efficacité diminuer avec le temps au cours d’une saison. Ainsi, le risque de présenter un test influenza positif augmenterait de 16 % tous les 28 jours écoulés depuis la vaccination. C’est à partir de ces données que les chercheurs proposent de la repousser du 1er octobre au 26 novembre. Ils reconnaissent cependant que retarder la vaccination peut conduire une personne à y échapper ou à contracter la maladie avant d’en bénéficier.

Pour la saison 2022-2023, la campagne de vaccination a débuté le 18 octobre 2022 et s'est poursuivi jusqu'au 31 mars 2023 dans l'hémisphère nord, en France métropolitaine, mais aussi en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane.

À noter : dans le cadre de l'épidémie de COVID-19, l'Académie nationale de médecine a jugé nécessaire d’élargir la vaccination contre la grippe à « toute personne présentant des facteurs de risque d’évolution sévère en cas d’infection par un virus grippal ou par le SARS-CoV-2 ». De son côté, la HAS recommande également de lier la campagne de vaccination anti-grippale et le rappel vaccinal contre le virus Covid-19 dès lors qu'une personne est éligible aux deux vaccinations.

Lire l'article

Ces pros peuvent vous aider