Grippe saisonnière

Sommaire

La grippe (ou influenza) est une maladie causée par plusieurs types de virus. Elle est responsable chaque année d'épidémies touchant toutes les tranches d'âge.

Définition de la grippe saisonnière

La grippe saisonnière survient chaque année sous forme d'épidémies au cours de l'automne et de l'hiver dans les zones à climat tempéré. Elle est provoquée par un virus grippal, ou souvent par un mélange de plusieurs virus grippaux.

Dans les pays tropicaux, la grippe circule à longueur d'année et n'est donc pas considérée comme saisonnière. En France, l'épidémie saisonnière :

  • débute généralement vers la fin décembre/début janvier (fin novembre en 2022) ;
  • dure en moyenne 10 semaines, avec un pic épidémique mi-janvier (19 semaines en 2022-2023 avec un pic épidémique survenu fin décembre 2022) ;
  • touche chaque année entre 2 et 6 millions de personnes (2,1 millions en 2022-2023).

Au cours de l'hiver 2022-2023, plus de 110 000 passages aux urgences ont été recensés pour syndrome grippal et 1 505 décès tous âges confondus ont pu être attribués à la grippe. En revanche, en 2021-2022, seuls 594 décès étaient dus à la grippe.

Symptômes de cette grippe

Les symptômes de la grippe sont les suivants :

  • maux de tête ;
  • fièvre élevée (pouvant dépasser 40 °C) ;
  • frissons ;
  • courbatures, douleurs musculaires ;
  • fatigue ;
  • signes respiratoires : toux sèche, mal de gorge, congestion nasale.

Ces symptômes peuvent être légèrement différents chez les enfants ou les personnes âgées.

Risques de la grippe saisonnière

Bien qu'elle fasse moins peur qu'une grippe pandémique telle que la grippe H1N1, la grippe saisonnière n'est pas toujours anodine.

Elle provoque des hospitalisations (15 000 au cours de l'hiver 2022-2023 en France), principalement chez les personnes fragiles :

  • nourrissons ;
  • personnes âgées ;
  • personnes atteintes de maladies chroniques.

L'âge joue un rôle important en tant que facteur d’allongement de la durée de séjour, elle va de 3,4 jours chez les plus jeunes à 11,5 jours chez les patients âgés d’au moins 80 ans (source : Santé publique France).

Bon à savoir : la plupart des décès imputables à la grippe concernent les personnes âgées de 65 ans ou plus (la létalité est de 10 % chez les personnes ayant plus de 80 ans).

Lire l'article

Virus de cette grippe

La grippe saisonnière est principalement due à deux types de virus influenza :

À noter : les cas de grippe C sont exceptionnels.

En 2010-2011, selon le GEIG (Groupe d'Expertise et d'Information sur la Grippe), la distribution des virus dans la population générale était la suivante :

  • 53,8 % de virus grippaux de type A dont 40 % de A (H1N1), 6 % de A (H3N2) et 8 % de virus A non typés ;
  • 46 % de virus grippaux de type B ;
  • 0,2 % de virus grippaux de type C.

Grippe saisonnière et prévention

Pour prévenir l'infection grippale, il est indispensable de suivre des mesures générales d'hygiène pour éviter la contagion. La vaccination est toutefois le meilleur moyen de prévention contre la grippe saisonnière.

À noter : pour 2023-2024, au vu de la recrudescence des cas de COVID-19, la HAS a avancé la campagne de vaccination contre la Covid chez les personnes les plus à risque au 2 octobre (elle était initialement prévue le 17 octobre pour coïncider avec la vaccination contre la grippe). Une double vaccination simultanée contre la Covid et la grippe est néanmoins maintenue pour toutes les personnes fragiles qui ne se seront pas fait vacciner plus tôt.

Elle est recommandée en priorité chez les personnes dites à risque, sachant cependant que chez les gens très âgés, le vaccin est relativement inefficace car leur système immunitaire ne fonctionne plus suffisamment bien pour répondre à la vaccination.

C'est la raison pour laquelle le vaccin antigrippal quadrivalent haute dose (Efluelda®) a obtenu une autorisation de mise sur le marché en avril 2020 dans l’indication « immunisation active des personnes âgées de 65 ans et plus pour la prévention de la grippe ». En effet, il se distingue par une dose d’antigènes 4 fois plus élevée que les autres vaccins antigrippaux quadrivalents. Néanmoins, selon l'HAS le bénéfice additionnel d’Efluelda® sur la réduction des cas de grippe et des hospitalisations associées reste modeste comparativement aux vaccins trivalents (il n’existe pas de donnée comparative avec les autres vaccins tétravalents).

Étant donné que le virus de la grippe change, la composition du vaccin est modifiée en conséquence chaque année pour fournir une meilleure protection. Néanmoins, celui-ci étant produit 6 mois avant l'apparition du virus, il est parfois assez peu efficace.

Bon à savoir : selon une étude américaine, la vaccination antigrippale verrait son efficacité diminuer avec le temps au cours d’une saison ; ainsi, le risque de présenter un test influenza positif augmenterait de 16 % tous les 28 jours écoulés depuis la vaccination.

En 2023-2024 et conformément aux recommandations de l'Organisation mondiale de la santé, les vaccins contre la grippe pour l'hémisphère nord comportent les souches suivantes :

  • A/Victoria/4897/2022 (H1N1)pdm09 ;
  • A/Darwin/9/2021 (H3N2) ;
  • B/Austria/1359417/2021 (lignée B/Victoria) ;
  • B/Phuket/3073/2013 (lignée B/Yamagata)..

Les vaccins disponibles cette année sont : Influvac Tetra®, Vaxigrip Tetra®, Fluarix Tetra® (vaccins tétravalents indiqués à partir de 6 mois) et Efluelda® (vaccin tétravalent haute dose).

Mais l’efficacité de ces vaccins est variable puisque contre le virus A(H1N1) elle était de 81 %, mais de seulement 34 % contre le virus A(H3N2), qui est pourtant le plus répandu.

Source : Santé publique France, 1er juin 2022.

Les patients majeurs éligibles à la vaccination peuvent se faire délivrer directement leur vaccin par le pharmacien sur présentation de leur bon de prise en charge (adressé par l'Assurance maladie courant septembre).

Les professionnels habilités à pratiquer le vaccin sont :

  • les médecins ;
  • les infirmiers pour les personnes de 16 ans et plus pour lesquelles cette vaccination est recommandée dans le calendrier des vaccinations en vigueur, depuis le 24 avril 2022 sans prescription médicale préalable de l'acte d'injection (décret n° 2022-610 du 21 avril 2022) et mineurs jusqu'à 15 ans inclus sur prescription médicale ;
  • les sages-femmes, qui peuvent prescrire et administrer le vaccin aux femmes pour lesquelles il est recommandé, aux nouveau-nés, et aux personnes de l'entourage de l'enfant ou de la femme enceinte pour lesquelles il est recommandé (décret n° 622-611 du 21 avril 2022) ainsi que les mineurs pour lesquels la vaccination est recommandée ;
  • les pharmaciens, pour les personnes de 16 ans et plus pour lesquelles cette vaccination est recommandée dans le calendrier des vaccinations en vigueur (loi n° 2018-1203 du 22 décembre 2018 de financement de la sécurité sociale pour 2019).

Bon à savoir : si vous êtes éligible mais que vous n'avez pas pu être identifié et invité par l'Assurance Maladie, votre médecin, votre sage-femme ou votre pharmacien pourra vous délivrer un bon de prise en charge vous permettant d'obtenir gratuitement le vaccin (le vaccin antigrippal est pris en charge à 100 %, mais l'injection est prise en charge dans les conditions habituelles).

Dans les faits, pour la saison 2022-2023, la couverture vaccinale des personnes à risque n'a été que de 51,5 % (source communiqué de Santé publique France, 11 mai 2023).

Ces pros peuvent vous aider