Comment se protéger de la grippe ?

Sommaire

 

Véritable épidémie, la grippe se répand chaque année à la vitesse de l'éclair dans la population. Les symptômes de cette maladie virale sont souvent violents, et les personnes fragiles d'autant plus vulnérables. Créer des remparts contre la transmission du virus de la grippe reste le meilleur moyen de se prémunir. Vaccin, médicaments, masques et lavages de mains : voici comment se protéger de la grippe.

Lire l'article

1. Connaissez le mode de propagation de la grippe

La grippe est une infection virale des voies respiratoires qui se transmet de manière épidémique. L'agent infectieux responsable est l'influenzavirus (types A et B).

La propagation du virus de la grippe

Les aérosols projetés dans l'air lorsqu'une personne infectée parle, éternue ou tousse constituent le mode de propagation du virus grippal. Celui-ci peut aussi se transmettre par l'intermédiaire des surfaces, souvent de façon manuportée (poignées de portes, outils, couverts…).

Dans nos régions tempérées, le virus de la grippe se répand en hiver. La fièvre est d'emblée supérieure à 38,5 °C et s'accompagne d'une grande fatigue, de courbatures, d'une toux et d'un nez bouché ou qui coule. Si la fièvre disparaît généralement en moins de 5 jours, la toux peut durer plusieurs semaines.

Bon à savoir : les personnes atteintes de la grippe sont contagieuses pendant une semaine environ, y compris lors de la période d'incubation, soit 1 à 2 jours avant que les symptômes ne se déclarent.

Les personnes vulnérables

Les personnes les plus vulnérables sont aussi celles qu'il est nécessaire de protéger en premier. Il s'agit :

  • des enfants de moins de 5 ans ;
  • des personnes âgées de plus de 65 ans ;
  • des personnes immunodéprimées ;
  • des femmes enceintes ;
  • des personnes diabétiques, cardiaques, insuffisantes respiratoires ou atteintes de maladies rénales chroniques.

Important : si vous entrez dans l'une de ces catégories, il est nécessaire de consulter un médecin ; l'aggravation des symptômes de façon brutale, un état inquiétant ou l'absence d'amélioration après 3 jours de grippe doivent inciter à consulter.

Lire l'article

2. Lavez-vous les mains et désinfectez les surfaces pour vous protéger de la grippe

Pour se protéger de la grippe, il faut tuer le virus avant sa transmission. La prévention passe par le lavage des mains et la désinfection des surfaces.

Le lavage des mains

Qu'il soit à l'eau savonneuse ou au soluté hydroalcoolique (SHA), le lavage des mains doit être fait soigneusement et chaque fois que vous êtes en contact avec une personne contagieuse ou une surface potentiellement souillée.

Pour un lavage de mains efficace à l'eau savonneuse :

  • humidifiez vos mains à l'eau tiède ;
  • prenez une noisette de savon, puis frottez votre peau pendant au moins 30 secondes en insistant sur les ongles, entre les doigts, mais aussi sur les poignets ;
  • rincez abondamment à l'eau claire ;
  • séchez-vous les mains de préférence avec un papier jetable que vous éliminerez sans toucher la poubelle.

Pour un lavage de mains efficace au soluté hydroalcoolique :

  • prenez une dose de SHA dans le creux d'une main ;
  • frottez-vous les mains pendant 30 secondes dans les moindres recoins, y compris entre les doigts, au niveau des ongles et des poignets.

Il est inutile de rincer, l'alcool s'évapore rapidement.

Bon à savoir : le 27 janvier 2021, le ministère de l'Économie a décidé de plafonner les prix de vente de ces produits dont l'usage est recommandé pour éviter une contamination par le coronavirus (Covid-19). Toutefois, les pharmacies peuvent produire leur propre SHA et le vendre au détail jusqu'entre 50 % et 30 % plus cher en fonction de la contenance.

La désinfection des surfaces

La plupart des détergents et désinfectants que vous utilisez pour nettoyer les surfaces de votre intérieur sont efficaces contre le virus de la grippe. Effectuez régulièrement une désinfection des clenches et poignées de portes, boutons, manches, poubelle, robinetterie et autres objets sensibles. Ne partagez ni les couverts, ni les verres, ni les serviettes.

Lire l'article

3. Utilisez des masques pour vous protéger de la grippe

Il n'est pas toujours évident d'éviter les contacts avec les malades, surtout si ce sont des membres de votre famille vivant sous le même toit. Dans ce cas, demandez-leur de porter des masques chirurgicaux, des masques en tissu industriels de catégorie 1 ou des masques en tissu industriels de catégorie 1 pour vous protéger du virus.

  • Disponibles en pharmacie au prix maximal de 95 centimes d'euro, les masques chirurgicaux sont à changer toutes les 4 heures.
  • Le prix d'un masque en tissu « grand public » se situe entre 2 et 3 €, soit un coût à l'usage de 10 à 30 centimes d'euros selon le nombre de lavages et de réutilisations possibles.
  • Par ailleurs, peuvent bénéficier de masques gratuitement :
    • les personnes bénéficiaires de la complémentaire santé solidaire (CSS), de l'aide pour une complémentaire santé (ACS) ou de l'aide médicale de l'État (AME) ;
    • les personnes vulnérables susceptibles de développer les formes graves de Covid-19 qui peuvent s'en procurer en pharmacie sur prescription médicale ;
    • les personnes atteintes du virus Covid-19 sur présentation de l'e-mail ou du sms de l'Assurance maladie ou du résultat positif du test RT-PCR ;
    • les personnes identifiées comme « cas contact » par l'Assurance maladie dans le traitement « Contact covid ».

À noter : l’abandon de masques et de gants sur la voie publique est passible d'une sanction de 68 €, avec une majoration qui peut s'élever jusqu'à 180 € en cas d'oubli ou de non-paiement dans les délais.

Privilégiez aussi l'usage de mouchoirs jetables en papier plutôt qu'en tissu, et demandez aux personnes infectées de les jeter dans une poubelle fermée.

Bon à savoir : en l'absence de masques chirurgicaux, tousser dans des mouchoirs en papier que l'on jette permet d'éviter la propagation du virus de façon manuportée.

Lire l'article

4. Vaccinez-vous contre la grippe

Le vaccin contre la grippe est la meilleure protection pour les populations. Il réduit la mortalité due à la grippe. On peut se faire vacciner contre le virus de la grippe pour se protéger mais aussi protéger ses proches s'ils sont des sujets à risque.

Le vaccin inactivé est réalisé de manière annuelle. Sa composition change tous les ans tant le virus de la grippe subit de mutations génétiques. Les souches incorporées sont celles qui ont le plus de risques de se propager dans la population, mais il arrive qu’on cible mal les futurs virus. Ainsi, en ce qui concerne la grippe 2018-2019 l’efficacité vaccinale chez l’ensemble des personnes à risque est très faible puisqu'elle ne serait que de 59 % contre le virus A(H1N1)pdm09 et de 19 % seulement le virus A(H3N2), la souche prédominante (source : Santé publique France, 6 février 2019).

Le vaccin antigrippal est remboursé à 100 % par la caisse d'assurance maladie pour les sujets à risque, les personnes de plus de 65 ans, les femmes enceintes et les personnes obèses et certains professionnels de santé (dans le cadre de l'épidémie de COVID-19, l'Académie nationale de médecine recommande de rendre obligatoire la vaccination antigrippale pour tous les soignants et les personnels sociaux en contact avec les personnes vulnérables. La HAS, elle, plaide en faveur de l’injection combinée des vaccins anti-grippaux et anti-Covid dans le cadre de la quatrième vague de l'épidémie de Covid-19 au troisième trimestre 2021).

À noter : si vous êtes éligible mais que vous n'avez pas pu être identifié et invité par l'Assurance Maladie, votre médecin, votre sage-femme ou votre pharmacien peuvent vous délivrer un bon de prise en charge vous permettant d'obtenir gratuitement le vaccin. À noter que depuis l’automne 2019, les pharmaciens peuvent eux aussi procéder à la vaccination chez les personnes à risque.

Lire l'article

5. Utilisez les huiles essentielles pour vous protéger de la grippe

Certaines huiles essentielles sont antivirales et permettent, par diffusion, de tuer les virus présents dans l'air. Celle de ravintsara (Cinnamomum camphora) est la plus efficace contre le virus de la grippe.

  • Pour la diffusion dans l'atmosphère, elle offre un profil idéal : déposez environ 10 gouttes dans un diffuseur à ultrasons. Cette utilisation est particulièrement intéressante si vous vivez sous le même toit qu'une personne atteinte de la grippe

Conseil : l'aération quotidienne de votre appartement est également primordiale.

  • Pour vous protéger dans les transports en commun ou les lieux publics, déposez 3 gouttes sur un mouchoir en tissu et humez régulièrement l'huile essentielle de ravintsara.

Important : ne dépassez pas 5 jours d'utilisation ; l'huile essentielle de ravintsara ne convient pas à la femme enceinte ou allaitante, ni aux personnes épileptiques ou asthmatiques ; son emploi est à proscrire chez l'enfant de moins de 7 ans.

6. Prenez de l'homéopathie pour vous protéger de la grippe

En prévention, il est possible de prendre des médicaments homéopathiques pour se prémunir contre la grippe durant la saison hivernale. Improprement surnommés « vaccins homéopathiques », ils n'ont en réalité rien à voir avec un vaccin, et leur efficacité n'est en aucun cas comparable à celle de la vaccination.

Seuls, ils peuvent être pris par les personnes en bonne santé, désireuses de se protéger contre la grippe. Ils peuvent aussi constituer un traitement complémentaire du vaccin antigrippal chez les personnes déjà vaccinées. Durant la période hivernale à risque de transmission, vous pouvez ainsi prendre :

  • 1 dose toutes les semaines d'autolysat de cœur et de foie d'Anas barbariae 200K (Oscillococcinum®) ;
  • 1 dose d'Influenzinum 9CH toutes les semaines pendant 1 mois, puis 1 dose par mois durant 3 mois.

Conseil : prenez ces médicaments homéopathiques en dehors des repas, sans avoir consommé de menthe ou menthol précédemment.

Ces pros peuvent vous aider